Tester un projet professionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tester un projet professionnel

Message par Mélizéa le Mer 7 Déc - 9:29

L’association loi 1901 pour tester un projet professionnel : légal ou pas ?
25 AVRIL 2007 DE LAURENT SAMUEL

Suite à la publication sur le blog envied’entreprendre d’une chronique juridique consacrée au couplage « association loi 1901/projet d’entreprise », j’ai été pris à parti par un défenseur des libertés, qui me reproche de pervertir systématiquement l’esprit de la loi de 1901.
Il expose une nouvelle fois la théorie selon laquelle le but non lucratif des associations leur interdirait de pénétrer les frontières du secteur marchand et de conduire des activités commerciales.
Cette interprétation de la loi de 1901 est erronée et j’en ai déjà parlé ici. Le but non lucratif ne doit s’analyser que comme l’interdiction absolue de répartir les excédents financiersdégagés par l’activité entre les membres de l’association, a fortiori au profit de ses dirigeants.
Pour illustrer ma réponse à ce reproche, j’évoque la situation des petites associations qui abritent le projet de leur fondateur et leur servent souvent de véhicule juridique pour tester une future activité professionnelle ou lucrative. Je les appelle les micro-entreprises associatives.

Dans le domaine de l’éducation (cours et soutien scolaire), de la culture et des arts (micro-compagnies théâtrales et orchestres amateurs, artistes graphiques et plasticiens), des pratiques de loisirs (danse, yoga, expression corporelle, relaxation, disciplines corporelles asiatiques, travaux manuels) et du développement personnel, de nombreuses petites associations sont en fait des micro-entreprises à forme associatives.

J’évalue le nombre de structures répondant à ce modèle entre 100.000 et 200.000 en France.
Le fondateur-dirigeant fait partager à un petit groupe de personne sa passion en dispensant des cours ou en organisant des séances. Les menus frais engagés par l’activité (location de salle, petit équipement, matières premières) sont pris en charge par l’association et « refacturés » aux pratiquants par le biais de la cotisation d’adhésion. La plupart du temps, l’activité du fondateur est bénévole ; l’équilibre économique du projet est trop tendu pour assurer à son fondateur une quelconque rémunération. Souvent même, il y est « de sa poche ».

Confronté à cette réalité, les praticiens du Droit continuent à affirmer que l’association loi 1901 n’est pas un véhicule adapté pour abriter une activité lucrative, une activité destinée à servir de profession et de moyen de subsistance à son fondateur. Dans notre Guide Pratique des Associations 1901 aux Editions d’Organisation, j’ai moi-même tenu ce langage (ici p.44).
Pourtant, les faits sont têtus. Sur le terrain, dans les secteurs mentionnés plus haut, de nombreux porteurs de projets ont adoptés la forme associative pour des raisons plus ou moins valables. Avec leur micro-entreprise associative, ils sont néanmoins créateurs d’une valeur ajoutée sociale et économique incontestable.

Comment accompagner ces structures autrement qu’avec réprobation et menaces ?
Il s’agit d’une vaste question que j’explorerai progressivement (je crée donc un label « micro-entreprise associative » qui regroupera tous les billets consacrés à ce thème).
Il faudra tout d’abord s’intéresser aux raisons (les bonnes et les mauvaises) pour lesquelles certains porteurs de projet continuent à adopter la forme associative. A cette occasion, on reprendra les 5 conseils que je donne ici aux candidats à la création d’une association.
Ensuite nous envisagerons les aspects juridiques et fiscaux qui constituent les principaux éléments de ce dossier.

Pour être complet, il faudra enfin développer les contextes et conditions dans lesquels le recours à l’association 1901 est acceptable pour tester un projet professionnel. Nous développerons alors les moyens pour le dirigeant-fondateur de sécuriser sa situation juridique.
avatar
Mélizéa
Admin

Messages : 10
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur http://assommca.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum